Huit mois…

Par défaut

Huit mois déjà ! Mon dernier article remonte à il y a huit mois. Depuis que j’ai commencé les cours de piano, je n’ai rien écrit.

Pourtant, j’avance.

Pourtant, j’aurais des choses à raconter.

En fait, c’est un peu comme si j’avais surtout besoin de ce blog quand j’apprenais seule, pour acter les choses. Alors que maintenant, c’est mon « cahier de textes », enfin le cahier où ma prof note ce que je dois faire d’un cours à l’autre qui me permet de vois où j’en suis…

En huit mois, qu’a-t-on fait ?

On a fait connaissance, déjà. On a vu les deux morceaux que j’avais en cours : Waterfall et le menuet de Bach.

En parallèle, on a travaillé dans le cahier d’étude que j’ai (Ferté, volume 1A), en reprenant là où j’en étais, c’est à dire sur des études bien plus faciles que ce que je faisais au niveau des morceaux.

Pendant l’été, en même temps que je finalisais le menuet de Bach, on a commencer à voir un tube des débutants : la Novelette de Gurlitt.

Dans le courant du trimestre, j’ai commencé à travailler les gammes. do majeur, d’abord. La mineur maintenant. En ajoutant quelques difficultés régulièrement. D’abord en blanches sur une octaves, puis en noires sur 2 octaves. Puis en croches. Depuis le dernier cours, je dois ajouter une version en triolets sur 3 octaves… C’est marrant, parce que j’aime bien travailler les gammes. Le battement du métronome, l’aspect automatique de l’exercice a quelque chose d’apaisant, je trouve.

Après la Novelette, j’ai travaillé la 1ère gnossienne de Satie. Un peu difficile pour moi (enfin surtout par rapport aux subtilités à mettre en oeuvre dans l’interprétation, mais je suis bien contente d’avoir pu la travailler.

Maintenant, côté morceau, je suis sur le 1er mouvement de la sonatine en Sol de Beethoven. C’est un morceau très sympa ! On enchaînera ensuite avec l e2è mouvement. J’aime bien l’idée que j’aurais pu voir comme ça une oeuvre complète.

 

Après tout ce bla-bla, un peu de sons. J’ai enregistré en décembre les 3 derniers morceaux travaillés :

1/ Le menuet de Bach. Ma principale difficulté dans ce morceau vient des mordants, que j’ai du mal à articuler correctement. En plus, j’ai quelques « bugs », qui font que ponctuellement, je ralentis le tempo, le temps que mes doigts se rappellent ce qu’ils ont à faire…

 

2/ La novelette de Gurlitt. Ici, la principale difficulté pour moi était la 2è partie, plus technique. Et ça explique les accords de fin, quelque peu brutaux : j’étais contente d’arriver au bout sans erreur…

 

3/ La gnossienne de Satie. Principale difficulté dans ce morceau pour moi : les accords de 3 notes à la main gauche. Faire sonner les trois notes bien simultanément, et avec la même puissance… ce n’est pas encore acquis…

 

Voilà pour aujourd’hui. Je vais essayer de mettre moins de temps à écrire mon article prochain… d’autant que j’ai pas mal de choses à raconter concernant le violon, aussi !

 

 

Publicités

"

    • Merci ! 🙂
      Mais j’ai plus que 8 mois de piano, en fait : avant de commencer les cours, j’avais déjà un an de tâtonnements en autodidacte.
      Mais j’ai beaucoup plus progressé lors de ces 8 derniers mois que lors de la 1ère année, c’est certain !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s